FootballGabon

À PROPOS DE LA PRÉSENCE DES JOUEURS DANS LA DÉLÉGATION. DES PANTHÈRES , L’OFFICIER MÉDIAS PABLO MOUSSODJI NGOMA RECADRE LE DÉBAT

655Vues

En tant que gabonais et prisonnier de la vérité par déformation professionnelle , sans verser dans une polémique stérile au regard du contexte inapproprié, il me plaît de répondre à certaines interrogations qui méritent des réponses claires.

Pablo Moussodji Ngoma , l’officier médias de la Fegafoot

On est bien d’accord qu’il s’agit d’un projet d’ordre de mission interne à soumettre à l’autorité qui doit le consolider , la preuve , il manque les représentants du ministère des sports , l’Office , la presse nationale…il doit être signé parcequ’il quitte une administration pour une autre .

D’ailleurs , le ministre des sports dernier signataire lui-même, doit y figurer s’il effectue le déplacement et la formule classique d’assistance , obéit bien au principe du parallélisme de forme , donc visiblement , cet ordre de mission qui n’échappe pas aux codes et formulations standards est loin d’être exhaustif .

Mais , même un projet de lettre à soumettre à son chef hiérarchique doit avoir tous les éléments de contextualisation .

La question qu’on doit se poser c’est comment et pourquoi est-il publié sur les réseaux sociaux ?

Je ne suis pas très surpris par la pratique et le contenu des interventions propres aux divergences endogènes d’un milieu footballistique haineux traduisant les stigmates des conflits entre des protagonistes bien identifiés aux agendas connus .

Mais au nom d’une certaine ethnique j’attendais que ces pratiques récurrentes soit d’abord condamnées par ceux qui prétendent préserver la déontologie administrative .

Dans ce cas précis , sans verser dans l’émotion je n’exclus pas en l’absence des preuves , que les fuites viennent de partout .

Sans doute la question de fond peut interpeller plus d’un , et c’est l’enjeu du débat , la présence des frères des joueurs , de prime abord je doute qu’une telle demande de la part du plus grand joueur gabonais aujourd’hui ne puisse pas trouver une oreille attentive de la part des dirigeants au nom de l’équité souhaitée par tous , surtout que ses coéquipiers ne trouvent plus à redire c’est le plus important.

Sur le plan pécuniaire , ces gens ne sont pas à la charge de l’État à ma connaissance , sauf qu’ils peuvent bien profiter du vol spécial affrété pour le match et leurs noms ne peuvent que figurer sur l’ordre de mission pour établir le manifeste de la compagnie aérienne et toutes les exigences d’identification propres aux passagers.

Ces largesses nimpactent pas le budget du contribuable car PEA comme Lemina disposent des ressources financières nécessaires pour s’occuper de leurs invités.

La famille Aubameyang , père et fils

La Fegafoot a déjà invité une fille qui supporte Mangasport et l’équipe nationale pour dire que cela peut s’appliquer aux grands supporters de l’équipe nationale.

Au Burundi il y a eu des anciens internationaux invités par le ministre des sports de l’époque.

Les deux frères Aubameyang sont tout aussi des anciens internationaux , mais cette posture et c’est là tout le sens de la réflexion doit laisser la Fegafoot et le ministère le soin d’ouvrir aux joueurs désireux dans les mêmes conditions d’inviter leurs parents avec les mêmes exigences , c’est à mon avis la question sous-jacente donc à la veille des matchs aussi importants .

Il me paraît éthique d’orienter le débat dans le sens de la victoire , cela relèverait du bon sens au lieu d’ajouter une dose d’animosité pour plomber l’ambiance du groupe.

Aussi dois-je relever que le débat contradictoire peut se construire sans injures ou propos irrespectueux au nom de l’esprit démocratique , car nul n’est plus patriote que l’autre.

Les premiers patriotes dans le cas d’espèce sont d’abord les joueurs qui doivent mouiller le maillot pendant les 180 minutes avec le temps additionnel face à la Gambie

Par Pablo Moussodji Ngoma

Euphrem Edzo
the authorEuphrem Edzo

Laisser un commentaire

Résoudre : *
8 ⁄ 2 =