FootballGabon

BOUENGUIDI , ENTRE REGRETS ET ESPOIRS

84Vues

Bouenguidi est tombé sans doute les armes à la main face à un habitué des joutes africaines sans compétition domestique.

Le représentant gabonais a fait un parcours honorable même si beaucoup ne vendaient pas très chère la peau du club de l’Ogooué-Lolo face aux Congolais du TP Mazembe.

4-2 dans l’ensemble de deux confrontations , ça paraît forcément logique. Une hiérarchie respectée face à ceux qui n’ont plus jamais retrouvé le chemin des terrains depuis bientôt un an. Bouenguidi vient ainsi de lancer un vrai message à la tutelle avec le regret de n’avoir pas été dans les dispositions d’affronter le club africain le plus prestigieux.

Mais quand on voit la configuration de deux matchs , on reste forcément sur un goût d’inachevé. On aurait fait mieux qu’un prochain tour de cadrage de la coupe de la CAF.

MAINTENIR LA DYNAMIQUE

Sans faire la fine bouche , le représentant Gabonais qui s’est debarassé des Zambiens de Forest Rangers , doit jouer la carte de l’humilité et integrer la nouvelle donne. Il faut sauver la saison sans pression aucune .

Quand on a tenu tête à Mazembe on peut avoir un mot à dire dans un niveau en dessous même si plusieurs clubs structurés et expérimentés vont se retrouver dans la même situation à celà , il faut ajouter la nécessité de garder le même groupe au-delà de l’issue de cette aventure africaine.

Bouenguidi doit écrire sa propre légende en se donnant les moyens d’être en coupe d’Afrique chaque saison . Les cadres de la province doivent davantage contribuer pour maintenir la dynamique actuelle. Car sans aucun doute , le déplacement de Lubumbashi a crevé le budget.

LE CONCOURS DE LA TUTELLE ET LA FEGAFOOT

Les dirigeants de Bouenguidi, au-delà de la tension de trésorerie générale que connait le pays , renforcée par la crise sanitaire , doivent saluer à sa juste valeur le geste du ministre des sports qui a tenu à honorer la prime du champion du Gabon qui aura sans doute été un véritable financier. Sans oublier les 25 000 000 FCFA de la Fegafoot.

Il faut être champion pour repartir avec une visibilité sur une part de budget en sachant que cette prime de vainqueur ne sera plus seulement convoitée par Bouenguidi. Voilà qui peut créer un choc psychologique dans un championnat dont la reprise est impérieuse et qui peut également profiter aux Panthères avec un intérêt particulier pour Junior Bayanho et le gardien Toung Ondo.

Par Pablo Moussodji Ngoma

Euphrem Edzo
the authorEuphrem Edzo

Laisser un commentaire

Résoudre : *
21 − 14 =