AfriqueFootball

ÉLIMINATOIRES QATAR 2022 /3 ÉME JOURNÉE : LE GABON CRUCIFIÉ PAR L’ANGOLA

210Vues

Le miracle ne s’est pas produit côté gabonais comme attendue, lors du déplacement des panthères du Gabon au stade du 11 novembre de Luanda devant le pays hôte qui a crucifié les visiteurs ( 3-1) mi-temps (1-0) . Cette contre-performance du onze national annonce le spectre d’une élimination à la route qui mène au Qatar .

Grâce aux réalisations de Valdomiro Lameira 25 e , David Manuel Afonso 56 e et Jonathan Buatu 90e+ 1 pour l’Angola et Axel Meye Me Ndong 83e côté panthères . Les angolais quittent provisoirement la dernière place du groupe F et la cède au Gabon après leur belle victoire sur le groupe du français Patrice Neveu . Qui ce soir en l’absence de Bruno Ecuelé Manga dans l’axe central a opté pour une défense à quatre avec Didier Ibrahim Ndong , Mario Lemina au centre avec sur les côtés Llyod Palun et Johan Obiang .

Au milieu , André Biyogo poko, Kanga Guelor et Lévy Madinda . Alors que l’attaque était composée de Pierre Emerick Aubameyang ,Bouanga et Boupendza puis Axel Meye Me-Ndong lors des 45 dernières minutes .

En somme , jamais le Gabon n’a été si moyen lors d’une rencontre décisive , alors qu’une victoire aurait permis au onze national de pouvoir se relancer dans cette épreuve où l’équipe qui a les meilleurs arguments sur le terrain et qui joue la malice pourrait prétendre à une possible qualification au prochain tour . Les angolais l’ont bien compris en retardant le début de la rencontre avec plus d’une heure trente sept de retard . Raison évoquée côté angolais , les gabonais auraient fait des tests PCR dans un laboratoire non reconnue des services de santé de ce pays . Une situation ayant permis aux vainqueurs du jour de mettre sous-pression l’équipe visiteuse .

Une stratégie payante , car elle a permis aux locaux de prendre le jeu à leur compte devant les gabonais démissionnaires . Si sur la première ouverture du score chez les angolais le gardien Anthony M’fa Mezui est irréprochable , tel n’est pas le cas du second et troisième but encaissés , l’homme a tout simplement offert une victoire aux adversaires qui n’ont malheureusement pas produit un spectacle au point d’en prendre une déculottée 3-1 que le public gabonais peine à digéré . Une fois de plus , c’est le drapeau national qui est souillé avec ce résultat qui ne reflète pas forcément la physionomie du match .

Vouloir faire du bricolage en convertissant l’existant dans divers compartiments de jeux au sein des panthères n’est pas la solution . Que chaque appelé joue à son poste , au risque de subir la même humiliation le 11 octobre prochain lors de la manche retour face aux angolais totalement déterminés .

Par Euphrem Biyogo Edzo, depuis Luanda .

Euphrem Edzo
the authorEuphrem Edzo

Laisser un commentaire

Résoudre : *
28 − 25 =