FootballGabon

PANTHÈRES : GUELOR KANGA KAKU PEINE À CONVAINCRE

258Vues

Neuf (9) ans au sein de la sélection nationale gabonaise , Guelor Kanga Kaku 30 ans , milieu de terrain pour 44 sélections est à la peine depuis son arrivée en sélection nationale . Lui qui y est depuis le 15 juin 2012 grâce à l’ancien sélectionneur , le portugais Paulo Duarte . Guelor n’a toujours pas trouvé ses marques au sein d’un groupe dirigé maintenant par Patrice Neveu .

Aujourd’hui lorsqu’on parle des internationaux gabonais évoluant en Europe et qui s’expriment le mieux sur le terrain au regard des statistiques en club , le nom de Geulor Kanga y figure en maître , des prestations en club jugées favorables qui occasionnent très souvent des convocations en sélection A du Gabon .

<< Tenez vous bien , Guelor Kanga Kaku compte cette saison 2020-2021 , sur 9 matches en club 8 titularisations , 6 buts et une passe décisive >>

Très engagé avec l’étoile rouge de Belgrade cette saison où il totalise 6 réalisations ,une forme qui passe très souvent inaperçue lorsqu’il se trouve au sein de la tanière des panthères du Gabon , seul le concerné détient les raisons de cette inconstance qui commence à faire très mal au sein de l’opinion sportive au moment où le pays va maintenant abordé les éliminatoires de Qatar 2022.

Kanga Kaku mérite t-il un meilleur repositionnement sur le terrain ?

Si on se félicite de son coup de génie du 3-0 offert à Pierre Emerick Aubameyang lors de la 5 ème journée des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations face à la république démocratique du Congo au stade de Franceville , autant la déception auprès du public est plus que perceptible car l’homme est passé à côté du match ratant toutes initiatives au passage . << Passes imprécises , mauvaises relances et absences d’engagements dans le jeu >> Les mêmes erreurs sont constatées quatre jours plus tard lors du déplacement de Luanda , lequel s’est soldé par une défaite du onze national 0-2 contre l’Angola. Une fois de plus Guelor Kanga Kaku est resté l’ombre de lui-même ce malgré son âge mature et son nombre de sélections (44) , courant derrière le ballon comme il sait bien le faire . Alors qu’on s’attendait à une révolte de ce dernier à Luanda au coeur d’un groupe de joueurs où le moins âgé avoisinerait les vingt bougies , ce fût une fois de plus une grosse déception .

Son manque de volonté est-il tributaire à l’assurance que la sélection manque de profondeur de banc , et que suite à cette situation Patrice Neveu est condamné à lui faire confiance ?

Aujourd’hui il y a lieu de s’interroger sur son positionnement sur le terrain , jouant très bas , loin des trois attaquants qui sont Denis Bouanga , Pierre Emerick Aubameyang et Aaron Salem Boupenza on voit mal comment ce dernier pourrait faire des merveilles à moins qu’il possède le coup de pied de L. Messi. Souvent pris comme un organisateur du jeu des panthères , celui-ci gagnerait à se positionner juste derrière les trois attaquants ce qui éviterait des pertes de balles inutiles , et l’imprécision dans la transmission du ballon très souvent fatale à l’arrière garde des panthères en cas de contre-attaque menée par l’équipe adverse .

Patrice Neveu , le technicien français qui est au commande de la sélection nationale gabonaise doit revoir l’utilisation de ce milieu de terrain dont on dit beaucoup de bien du côté de la Serbie , mais qui peine à mettre sur pied son talent qu’on attend de lui.

Aussi des doublons de qualités à chacun des postes , éviterait le cas Guelor Kanga Kaku qui sans l’exprimer de vive voix , sait pertinemment que sur le banc de touche il n’a aucun concurrent ,alors il peut se permettre tout genre de raté lors d’une rencontre capitale.

Par Xavier Pérez

Euphrem Edzo
the authorEuphrem Edzo

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 − 13 =