FootballGabon

RÉMY EBANEGA ET LES SIENS PERSONAE NON GRATAE À LA FEGAFOOT

231Vues

L’Anfpg n’est plus la bienvenue à la maison Alexandre Sambat , cette nouvelle a été donnée par Pierre Alain Mounguengui le jeudi 22 avril 2021 lors d’une conférence de presse . Une décision ferme du locataire de la maison Alexandre Sambat prise au lendemain de la descente musclée de Rémy Ebanega et sa suite au siège de la fédération gabonaise de football , séquestrant au passage l’ensemble du comex pendant des nombreuses heures , une attitude jugée de barbare qui au passage mérite des sanctions à la hauteur des actes posés .

Ce n’est pas pour maintenant que Rémy Ebanega et son clan remettront les pieds à la maison Alexandre Sambat , siège de la fédération gabonaise de football , après deux descentes dans cet édifice en l’espace de deux jours , la dernière soldée par un sit-in et scellage de la Fegafoot. Des comportements d’un autre âge qui obligent l’instance faîtière du football gabonais à rompre toute relation avec cette entité .

La rupture vient d’être consommée entre la fédération gabonaise de football et l’association nationale des footballeurs professionnels du Gabon , annonce Pierre Alain Mounguengui très remonté après une énième descente à la FEGAFOOT de Rémy Ebanega et une poignée de footballeurs réclamant soit dit-il au passage des arriérés de salaire et le respect de la parole donnée du patron du football gabonais .

ÉCLAIRAGES

L’aide covid-19 FIFA n’est pas uniquement destinée aux footballeurs avons nous appris de la bouche du président fédéral , mais plutôt à tous ceux qui gravitent autour du football comme l’indique le programme Forward de la fédération internationale de football association ( FIFA) << Après des multiples plaintes enregistrées des footballeurs et des clubs lors de la distribution de la première tranche de l’aide covid-19 FIFA au sujet du comportement de l’Anfpg qui sans demi-mesure a soustrait 25 000 frs à chaque joueur bénéficiaire , nous ne pouvons plus laisser les choses en l’état et décidons de remettre la distribution de la seconde manne aux employeurs (clubs) , qui à leurs tours feront le reste >> a indiqué Pierre Alain Mounguengui.

LA BARBARIE N’A PAS DE PLACE AU FOOTBALL

Le sport véhicule des valeurs , et tout pratiquant ou ancien doit en être conscient , juste à peine 9 ans séparent la dernière sélection de Rémy Ebanega au sein des panthères du Gabon . Bien qu’à la retraite son rang ou statut actuel lui confère t-il le droit de poser les actes que certains qui ont connus la sélection nationale n’ont jamais fait , à l’exemple de sceller la Fegafoot ?

Quel exemple présente-t-il aujourd’hui à la face du monde , et du football gabonais en particulier , pas étonnant qu’au regard des faits reprochés les responsables de la FIFPRO lui fasse un rappel à l’ordre . Mieux lorsqu’ils découvriront le rapport détaillé transmis par la Fegafoot .

Les actes barbares posés par Rémy Ebanega seront punis << Séquestrer les pères et mères de familles en plein exercice dans les locaux de la fédération gabonaise de football de 13h à 16h relève du grand banditisme , la Fegafoot condamne ce genre de comportement avec la plus grande énergie. Aujourd’hui j’annonce la rupture avec l’association nationale des footballeurs professionnels du Gabon jusqu’à ce que cette décision soit soumise au comité exécutif de la Fegafoot pour entériné , mais en attendant nous allons adressé à la Fifpro un rapport détaillé allant dans ce sens>> a martelé le patron de la fédération gabonaise de football.

Allons-nous tout doucement vers la non reconnaissance de l’association nationale des footballeurs professionnels du Gabon durant toute la mandature de Pierre Alain Mounguengui , l’avenir nous le dira .

Par Anastasia Bodipo

Euphrem Edzo
the authorEuphrem Edzo

Laisser un commentaire

Résoudre : *
48 ⁄ 24 =