GabonKick-boxing

STAGE : LUTTE CONTRE L’UTILISATION DES ARMES BLANCHES , LE POINT APRÈS TROIS JOURNÉES

1.15KVues

Le projet initié par deux clubs de la capitale politique gabonaise , visant à lutter contre l’utilisation des armes blanches et la consommation des drogues sur l’axe routier pk 6 – pk 12 porte déjà des fruits.

Après la première étape ponctuée par des combats d’initiations aux techniques de la boxe anglaise et Kick-boxing , la seconde partie elle est réservée aux stages pratiques et théoriques animés par les maîtres Stevin Allogho et Julien Nguema.

Pour ce qui est des trois dernieres sorties , on retiendra qu’un accent particulier a été mis sur la révision des techniques apprises << l’importance d’une bonne posture des athlètes lors des combats , séance d’échauffement et d’étirements , le cardio et l’hygiène de vie laquelle recommande la non consommation des alcools et les drogues >>.

La série d’échanges qu’il y a eu entre les stagiaires et les initiateurs du projet a notamment permis de voir de visu les carences en conditions physiques de bon nombre d’apprenants , liées certainement à la mauvaise hygiène de vie , car la zone où se déroule le présent stage n’a pas bonne presse , le lieu est réputé être l’épicentre du fait de l’utilisation par les jeunes des objets prohibés , d’où l’objectif premier des responsables du programme est de sortir de façon graduelle la jeunesse des << PK >> de ce type de pratique , soulignent Ulrich Tom et Aaron Koumba Koumba , dirigeants des clubs Engong Fight et Gladiator.

La campagne de sensibilisation initiée par les clubs Engong Fight et Gladiator semble être le lieu indiqué pour redonner un espoir à cette jeunesse à travers la pratique des sports de combats , le stage lui prendra fin ce 8 juillet 2020 à l’esplanade de l’école publique de Sibang 1 , dans le sixième arrondissement de la commune de Libreville .

Par EBE

Euphrem Edzo
the authorEuphrem Edzo

5 commentaires

Laisser un commentaire

Résoudre : *
18 − 8 =