GabonTaekwondo

TKD/ÉLECTIONS FÉDÉRALES : SOUPÇONS DE MASCARADE, LA COMMISSION AD HOC POINTÉE DU DOIGT

421Vues

Annoncé dans un premier temps pour le 9 janvier dernier ,puis reprogrammé à la fin de ce mois , le renouvellement du comité exécutif de la fédération gabonaise de Taékwondo suscite un grand nombre de questionnement tant le flou qui entoure la commission Ad hoc chargée de la normalisation dans la gestion de la crise inquiète non seulement les candidats en lice , les acteurs de la discipline et une grande partie de l’opinion sportive . À l’heure actuelle les soupçons de tripatouillage du scrutin à venir pèsent sur cette entité et certains membres de celle-ci menacent de partir .

Depuis l’annonce de la tenue du renouvellement du bureau de la fédération gabonaise de taekwondo , nous observons plusieurs incohérences , sur le plan administratif , le non respect des procédures d’éligibilité des candidats sur les documents à fournir dans un dossier de candidature et l’absence de transparence de la commission Ad hoc . Pour la petite histoire , jusqu’au 23 novembre , l’opinion sportive savait qu’il n’y a que deux candidats retenus à la prochaine élection , les candidatures de Davy Mbembo Mouanza et celle de Martin Lafleur Endamne Obame .

Martin Lafleur Endamne Obame ayant été le premier à passé à l’act , déposant sa candidature en matinée , suivit du candidat Mbembo Davy en milieu de journée , ce dernier y est même resté jusqu’au delà de 15 heures ce 23 novembre 2020 , ne pouvant pas sortir des locaux du comité national olympique pour cause d’un mouvement d’humeur orchestré par des étudiants , la proximité avec l’agence nationale des bourses du Gabon et plusieurs administrations a fait en sorte que l’activité professionnelle dans la zone soit perturbée. Ce jour , l’ombre du troisième Candidat n’avait pas été aperçue dans les locaux du comité national olympique , ni avant , pendant et après.

ÇA BOUDE AU SEIN DE LA COMMISSION AD HOC .

D’où sort la candidature de Denis Mboumba , alors que tout était clos ?

D’après les informations à notre possession ,le candidat Martin Lafleur Endamne Obame a été trahi par son camp qui ne lui est plus favorable , bien qu’étant président d’honneur de l’association nationale panthère Taékwondo ce qui de facto lui donne une certaine légitimité auprès de certaines ligues et une chance certaine de prendre le fauteuil fédéral , l’homme a été vomi en lieu et place de Denis Mboumba pour preuve le courrier récent adressé aux différents candidats par la normalisation dans lequel il est demandé à ce dernier de fournir la copie de sa pièce d’identité en cours de validité et à pourvoir au remplacement de ses colistiers démissionnaires au plus tard le 18 janvier 2021 à 15 h30 , une attitude incompréhensible , lorsque nous savons les différents éléments exigés au dossier de candidature par cette commission , il n’est nullement mentionner de CNI ,mieux cette attitude de la normalisation viserait à conduire Lafleur à l’usure au point d’écarter sa candidature qui bénéficie pour l’heure d’un sursis , allez-y savoir que cache la normalisation .

LES ÉCHANGES TÉLÉPHONIQUES QUI CONFIRMENT LA THÈSE D’UN TRIPATOUILLAGE DU SCRUTIN À VENIR

Dans un forum watsapp de la normalisation ,un membre de cette entité s’est indigné d’entendre qu’il y a une troisième candidature , notamment celle de Dénis Mboumba , alors que pendant des assises tenues à la clôture des dépôts des dossiers de candidatures , seuls les dossiers de Davy Mbembo et Martin Lafleur Endamne Obame étaient enregistrés. Pour des questions de clarté , prenez lecture de ce message watsapp adressé aux membres de la normalisation par l’un des leurs , pas très content de la manière dont les choses s’organisent << Félicitation à toi José pour le travail accompli , c’est un travail de maître . Cependant loin de moi les idées sougrenue qui sous-tend que je sois un soutien inconditionnel du candidat Obame Lafleur . Je suis et resté pour la légalité , ainsi je persiste et signe que j’ai une ferme conviction que la candidature de Monsieur Mboumba Denis devrait être invaliditée du fait que . 1- Il a été colistier de Obame Lafleur jusqu’à la date du 23 novembre , s’il savait qu’il était Candidat avant cette date il aurait refusé de lui remettre son extrait de casier judiciaire et sa pièce d’identité. 2- Sa candidature ne pouvait être déposée à la date du 23 novembre puisque une semaine après le dépôt de candidature Obame Lafleur et ses colistiers se sont retrouvés pour une réunion de concertation , a pris part à cette réunion un membre du comité Ad hoc . 3- Une conversation watsapp entre José et moi en date du 26 novembre prouve bien qu’à cette date il n’y avait que deux candidatures déposées . Je suis pour la pluralité de candidatures , mais cela se fasse dans les règles de l’art et surtout celles que nous avons nous mêmes établies. >> Fin de citation .

D’autres interrogations fusent , à base de quoi devrait reposé la tenue prochaine de l’assemblée générale élective , lorsqu’on sait que la commission Ad hoc a perçue environ quarante millions de francs CFA pour la révision des statuts des ligues et ceux de la fédération gabonaise de taekwondo lesquels sont calqués à ceux de la fédération internationale dont l’institution est en plein remodelage pour la révision de ses statuts depuis quelques jours . Finalement les fonds décaissés étaient à quel bénéfice si on repart aux élections avec les textes qui datent de matusalem .

Pas si sûr que les Taekwondoistes iront aux urnes cette fin du mois tant que les zones d’ombres entourent encore la normalisation sur un certain nombre d’éléments. Dans le même temps ,nous apprenons que le directoire de campagne du candidat Davy Mbembo Mouanza va saisir dans les heures qui suivent les juridictions compétentes afin d’introduire une plainte contre X pour faux et usage de fau , affaire à suivre .

Par Anastasia Bodipo

Euphrem Edzo
the authorEuphrem Edzo

Laisser un commentaire

Résoudre : *
27 ⁄ 3 =