GabonHandballSports de main

Ange Makilat et son bureau bientôt à la belle étoile.

184Vues

Avec trois (03) Ans d’impayés de loyer la Fegahand a du pain sur la planche en cette période de vache maigre.

Les nouvelles ne sont pas bonne du côté du quartier akébé, un faubourg du troisième arrondissement de la commune de Libreville ou la fédération gabonaise de handball a élu domicile peu avant la tenue de la CAN de handball que notre pays a abrité il y a deux années.

Voilà que depuis que Ange Makilat a hérité cette institution en 2016 celle ci rencontre des difficultés non seulement pour subvenir aux besoins du personnel mieux elle se trouve incapable de honoré aux charges liées à son fonctionnement .

Depuis trois (03) Ans la fédération gabonaise de handball ne respecte plus son engagement lié au paiement du loyer donc la dette annuelle s’élève à neuf millions six cent mille francs CFA ( 9.600000 ) prenez vos calculatrices et faites le total.

Depuis janvier 2020 , le bureau fédéral est sommé de libérer le bâtiment sur injonction du propriétaire des lieux , et à l’heure ou nous en sommes l’effectivité du déguerpissement n’a pas encore eu lieu , bien qu’il peut se tenir à tout moment de la journée.

La Fegahand n’a malheureusement pas bénéficié de local au stade de l’amitié sinon Gabonaise tout comme du côté du palais des sports de Libreville comme d’autres institutions à l’exemple du comité national olympique et de la ligue nationale de football professionnelle ce malgré moultes demandes auprès de la tutelle.

Confronté à l’absence de subvention de l’État depuis quatre (04) années , la Fegahand peine à survivre avec des nombreux programmes en veilleuses , aujourd’hui le Pool Cadet véritable socle de formation du handball dans le pays a été chassé des locaux du lycée national Léon MBA par celui qui incarne désormais l’autorité au sein de cet établissement .

La Fegahand n’est pas aller de main morte et a fait constater l’infraction par un huissier de justice , personne ne sait ce qu’il est advenu du matériel utilisé par les pensionnaires de ce centre , plus les jours avancent plus l’engrenage du handball prend des grains de sable.

Euphrem Biyogo Edzo

Euphrem Edzo
the authorEuphrem Edzo

Laisser un commentaire

Résoudre : *
15 + 29 =