GabonHandball

CAN EGYPTE 2022 : LE CRI D’ALARME DE LA FEGAHAND

141Vues

Libreville , le 24 juin 2022 ( Cafesportplus.com ) . C’est autour du 1 er vice président de la fédération gabonaise de handball , Sylvain Miloko , accompagné du Directeur administratif et du capitaine de la sélection nationale que s’est tenue une rencontre avec la presse au siège de cette institution , question de faire un état des lieux avant la participation du Gabon à la prochaine coupe d’Afrique des nations qui se tient le mois prochain au Caire . Pour l’heure , les conditions de préparation de la sélection n’augure en rien les lendemains meilleurs pour cette expédition a expliqué les différents intervenants .

Le gabon est qualifié pour la Can de handball qui débute le mois prochain en Egypte , la 8 ème participation de la génération Yannick Aubyang , mais pour le moment rien augure les lendemains meilleurs en terme de résultats explique le bureau de la fegahand lors des échanges avec la presse ce 23 juin . La première inquiétude demeure dans la préparation des joueurs locaux .

Celle-ci se déroule en externe , avec une séance d’entraînement par jour , alors qu’en temps réel , tous devaient être logés dans une structure qui répond aux normes , histoire d’atteindre l’objectif que le pays s’est fixé , être dans les six premières places qualificatives pour la prochaine coupe du monde . Autre bémol , les joueurs professionnels qui évoluent en France sont en fin de championnat depuis des semaines et sont en attente des titres de transport pour rejoindre la sélection nationale qui est en préparation à Libreville.

Aujourd’hui le programme établi par la direction technique en terme de préparation n’est quasiment pas respecté faute de moyens . Celui-ci prévoit , un stage d’une dizaine de jours au Maroc et en Egypte avec des matchs amicaux .

‘ Je suis à ma 8 ème phase finale de Can . Nous envisageons obtenir une place pour le mondial à venir , mais au regard de la tournure des évènements , on craint de faire l’adage qui dit que l’essentiel c’est de participer hors cela ne cadre pas avec nos ambitions .

Le Gabon est classé huitième nation africaine depuis la dernière édition de la Can en Tunisie . Ce statut doit-être respecté à travers des résultats sur le terrain et cela ne peut se faire sans une véritable préparation ‘ . A expliqué Yannick Aubyang , capitaine des panthères .

NOUS MANQUONS DE TOUT

Sylvain Miloko , vice président de la fegahand qui en principe ne devrait plus être dans nos murs avec obligation de répondre aux nouvelles exigences de la CAHB y est toujours faute de titre de transport .

La confédération africaine de handball exige aux pays qualifiés à l’exemple du nôtre des nouveaux équipements , à savoir maillots et shorts qui répondent aux critères de la CAHB . Pour le moment nous en avons pas . Aussi pour la demande des visas pour notre entrée en Egypte , la facture s’élève à 1. 800 000 CFA , une somme que nous ne disposons pas , du coup nos passeports sont bloqués à la représentation de l’Égypte au Gabon . ‘ A relaté Sylvain Miloko avant de poursuivre par des remerciements à l’endroit du ministre des sports pour des efforts réalisés sur le partenariat qui lie aujourd’hui le Gabon et le Maroc . Grâce à celui-ci , le stage au Maroc des panthères se fera .

La sélection nationale gabonaise de handball attend un signal fort de l’autorité en charge du sport en République gabonaise pour sa participation honorable à la Can en Egypte .

Par Sheridan Gnigone

Euphrem Edzo
the authorEuphrem Edzo

Laisser un commentaire

Résoudre : *
16 − 10 =