FootballGabon

ÉDITORIAL / CHAMPIONNATS PROFESSIONNELS DE FOOT DU GABON : LA MUTUALISATION A-T-ELLE DÉJÀ DU PLOMB DANS L’AILE ?

162Vues

Libreville , le 25 mai 2022 ( Cafesportplus.com ) . Après les images des joueurs d’un club professionnel installés sur des matelas étalés à même le sol dans une structure hôtelière de la place , réquisitionnée par la Linaf à Lastourville , c’est au tour de l’As Dikaki , club du sud du Gabon de ronger son frein en attendant l’arrivée du prestataire dédié à leur transport sur Bitam à l’extrême nord du pays , et cela à quelques heures avant de fouler le gazon du stade Gaston Peyrille . Autant dire , une expédition périlleuse pour les joueurs du coach Didoungou .

Sauf à nous faire croire que le professionnalisme sous l’équateur consiste seulement à verser un salaire aux joueurs et encadreurs sans tenir compte de tout l’environnement Anté et post match . Pour une équipe ayant livré sa dernière rencontre le samedi dernier , avec un prochain match programmé pour cet après-midi , Le bon sens aurait voulu qu’elle rallia Bitam dès dimanche qui plus est par voie terrestre , à moins que Dikaki ne soit devenu le TP Mazembe ( RDC ) avec son aéronef personnel .

La mutualisation ainsi annoncée pose plus de questions qu’elle n’en solutionne , car du reste n’ayant aucune ressource en propre . Qu’est ce que la Linaf apporte dans la cagnotte pour parler de mutualisation ?

À moins que celle-ci s’accommode de son rôle de collecteur des factures à faire payer par l’agent comptable du ministère des sports , puisqu’il nous revient que cette institution n’aurait rien à exécuter en terme de budget .

Formule du championnat

Si le bon sens avait été la chose la mieux partagée , on se serait attendu à ce que le séjour à Yaoundé au Cameroun de certains dirigeants du football gabonais fût mis à profit pour s’imprégner de ce qui s’y fait en la matière . On se demande d’ailleurs pourquoi pour un championnat d’une durée aussi courte ( 2 mois ) l’on aurait pas adopté le modèle camerounais. C’est à dire deux ou trois sites retenus ( Ex : Port-gentil et Oyem ) cela aurait permis : 1- La réhabilitation des stades . 2- La réduction des coûts de transports . 3- La relance de l’économie hôtelière des villes où se déroule ce championnat .

Le chemin de croix des clubs

Selon les informations recueillies , nous apprenons que le bus affecté à l’As Dikaki pour rallier Bitam serait en panne vers Lambaréné avec à son bord des footballeurs . Et que Missile FC qui est en déplacement à Moanda serait sans transport local . Si de telles informations sont avérées , il va s’en dire qu’on ne peut attendre des performances avec une telle organisation .

La cagnotte destinée au vainqueur du championnat

Au fait , peut-on seulement savoir que gagnera le prochain vainqueur de cette épreuve , la récompense étant au bout de l’effort ? Cela pourrait donner un peu de piquant à ce critérium .

Par Anastasia Bodipo

Euphrem Edzo
the authorEuphrem Edzo

Laisser un commentaire

Résoudre : *
22 + 5 =