FootballGabon

ÉDITORIAL : ÉLECTION À LA LIGUE DE FOOTBALL DE L’OGOOUÉ-MARITIME LE-RAS-LE-BOL IRRÉVERSIBLE DES DÉLÉGUÉS !

277Vues

La victoire à l’unanimité de la candidate sortante est une vraie réponse de la grande famille du football aux  » faiseurs des rois » dans la capitale économique .

On s’est habitué , avec les réseaux , à deux approches qui reflètent le paysage footballistique gabonais . D’un côté , les illuminés abonnés à la tribune des réseaux sociaux pour peindre le monde de leur propre imagination .

Ceux qui crient à la médiocrité au moindre désaccord . Ils sont prêts à donner les leçons de bonne gouvernance même quand dans la pratique , ils ont été tout aussi éphémères aux postes de responsabilité que leur carrière de sportif. Le but est de formater une certaine opinion très favorable à cette approche chimérique de la gestion du football.

Il n’est plus rare d’entendre brandir la menace des instances internationales alors qu’ils sont eux-mêmes déconnectés du fonctionnement de celles-ci . Par exemple , ce dirigeant qui a contesté le mode d’élection à main levée à port-gentil oubliant que la pratique est courante à la Fifa et à la CAF en cas de candidature unique . Quel crédit finalement peut-on accorder à ces vendeurs d’illusions jadis dans les stades du continent avec diverse casquettes grâce à leurs mentors .

Ils sont réduits aujourd’hui à la majorité silencieuse malgré l’argument fictif carnet d’adresse international relevant plus de la mystification . On commence à s’habituer dans ce petit village pas seulement en sport .

Les autres au fait de la gestion quotidienne du football subissent les critiques plus relevant parfois de l’aigreur de ceux qui ont goûté aux délices du prestigieux statut de dirigeant parfois sans aucun mérite . Tant qu’on est dans le bateau , les choses ont l’air de bien fonctionner comme tous les opposants politiques africains . Cette posture a ses limites dans le temps .

Car , grâce au jeu de l’usure , les administrés s’aperçoivent de la supercherie est manifestent une sorte de révolte . Avoir vendu à l’opinion un climat délétère à port-gentil , sans minimiser le débat des textes , ressemble plus à la manipulation .

La souveraineté de l’assemblée générale a toutes les prérogatives pour déjouer les tentatives allant à l’encontre du bon fonctionnement de l’association .

Dans le cas précis , la seule alternative reste le défaut de quorum piur invalider une élection qui aurait posé la question de la légitimité . Oui ca reste possible même en cas de candidatures unique . Mais une telle option demande une base électorale .

Ce qui ne semble pas être le cas pour ceux qui finissent l’énergie sur les réseaux sociaux juste pour ternir des institutions qu’ils prétendent diriger. La presidente sortante qui a choisi la discrétion sait que le seul discours doit s’adresser aux électeurs et non à la masse . Car , il s’agit de juger l’exercice d’un dirigeant sur une période olympique et non sur un exercice annuel .

Dans tous les cas , port-gentil a fait passer un message à ceux qui s’agitent de mettre une dose d’humilité dans la vie au risque de s’isoler du milieu et devenir même le problème.

La Rédaction

Euphrem Edzo
the authorEuphrem Edzo

Laisser un commentaire

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =