BoxeGabon

FEGABOXE : L’AIBA REMET EN CAUSE LE SCRUTIN DU 24 AVRIL 2021

185Vues

On croyait le noble art gabonais sortir de certaines difficultés d’ordre organisationnelle de son administration ,c’était une fois de plus méconnaître ceux qui dirigent cette discipline . Tenez-vous bien l’association internationale de la boxe amateur( AIBA) tonne depuis le 31 mai 2021 au sujet du flou artistique qui a existé lors de l’assemblée générale élective de la fédération gabonaise de boxe du 24 avril dernier , un conclave ayant conduit Olivier Moussavou à la tête de cette institution en violation des articles 8.2 et 19.5 de L’AIBA ainsi l’instance faîtière de la boxe mondiale donne 10 jours au bureau pour apporter les éléments de réponse sur la tenue et l’élection du nouveau président de la Fegaboxe .

La correspondance adressée à la fédération gabonaise de boxe par L’AIBA fait redescendre certains dirigeants de leur piédestal au sujet des soupçons de fraude sur la dernière élection qui pèsent sur l’actuel bureau.

Depuis quelques jours les rumeurs circulent par ci et là sur une supposée saisine des individus à L’AIBA pour les mauvaises conditions d’organisation de l’assemblée générale élective du 24 avril 2021 , ce qu’on croyait être du mensonge s’avère désormais une réalité , car depuis quelques heures le Tabloïd Cafesportplus.com a reçu copie de cette correspondance qui donne dix (10) jours au bureau d’Olivier MOUSSAVOU pour apporter les éléments de réponse sur le déroulement du scrutin . Des éclairages que nous croyons cohérent au risque de subir une sanction aux conséquences fâcheuses et irréparable pour la boxe gabonaise .

L’AIBA reproche à la partie gabonaise de ne point mettre en pratique l’application des articles 8.2 et 19.5 lesquels stipulent que l’instance faîtière de la boxe à l’échelle planétaire doit être informé un mois avant la tenue d’une assemblée générale << la fédération gabonaise de boxe doit se conformer aux statuts et aux règlements de L’AIBA , conformément aux articles précités plus haut . La politique d’adhésion de L’AIBA dans le cas où une fédération nationale prevoit d’organiser une assemblée générale ou un congrès >> . A indiqué le courrier .

À moins qu’on soit dupe , la correspondance fait savoir au bureau qu’aucune règle n’a été appliquée lors de la tenue des assises du mois d’avril , et à l’inverse le bureau de L’AIBA n’indique pas les noms des plaignants à l’origine de cette requête.

Un mois après le couronnement d’Olivier MOUSSAVOU à la tête de la fédération gabonaise de boxe , assistons nous déjà à sa sortie précipité causée par ceux qui tiennent toujours les leviers du noble art même loin des rings .

Par Xavier Pérez

Euphrem Edzo
the authorEuphrem Edzo

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 + 26 =