AfriqueAthlétisme

LES CAMEROUNAIS EN PRÉPARATION POUR LES JEUX OLYMPIQUES

179Vues

Dans deux mois la compétition s’ouvre à Tokyo , alors que l’athlétisme camerounais cherche encore ces plénipotentiaires .

Certains disent que le temps est court , que le Cameroun est en retard sur la sélection des athlètes qui participeront aux jeux olympiques . À la fédération camerounaise d’athlétisme , on pense autrement . Bien sûr , le calendrier a été bousculé du fait de la pandémie du covid-19.

Des mesures de restriction imposées n’ont pas permis aux compétitions de se dérouler aux dates prévues , mais la fédération s’est arrimée au calendrier de la confédération africaine d’athlétisme . Les championnats d’Afrique se dérouleront du 22 au 28 juin à Oran en Algérie .

Ces championnats sont qualificatifs pour les jeux olympiques . Pour permettre aux athlètes camerounais de réaliser les minimas requis , la fédération camerounaise d’athlétisme a déroulé un chronogramme qui sest ouvert par le grand prix d’athlétisme de Douala du 18 au 23 mai 2021 .

12 pays venant surtout de l’Afrique centrale ont pris part à la compétition . Le Cameroun s’est classé premier . À partir du 31 mai les athletes cameriunais seront au Nigeria piur le grabd prix de Kaduna . À leur retour au pays ils enchaîneront avec les championnats nationaux couplés à la coupe du cameroun les 12 et 13 juin .

Ceux qui seront retenus en équipe nationale entreront immédiatement en stage bloqué qui s’achèvera le 19 juin avant le départ pour la 22 e édition des championnats d’Afrique du 22 au 28 juin à Oran en Algérie . Ils sont qualificatifs pour les jeux olympiques de Tokyo . Leur tenue à un mois de l’ouverture de la 32 ème olympiades des temps modernes , permettra aux athlètes de << garder la jambe >> les espoirs camerounais , ils s’appellent Marcel Mayack ll recordman du saut en longueur à 8m03 , kevine Kouoche , championne du saut en longueur et vice-championne du saut en hauteur , Emmanuel Esseme et Raphaël Nganguelé aux 100 mètres messieurs . Ils partent sur leurs propres épaules , les espoirs de qualification du Cameroun pour le jeux olympiques . Pour y arriver , ils doivent passer piur la realisation des minimas aux championnats d’Afrique .

Les attentes du public camerounais sont grandes . En effet , depuis la retraite de Françoise Mbango double médaillée d’or olympique au triple saut dames.

On observe comme une lethargie de l’athlétisme camerounais . Exception faite de Léonard Bangne , médaille d’argent aux 119 mètres haies des championnats d’Afrique cadet 2019 et Lamentine Fouda médaille de bronze en saut en longueur Dames aux championnats d’Afrique Junior en 2019, l’athlétisme cameriunais semble jouer les figurants aux grands rendez-vous. Aux jeux africains la moisson des médailles en athlétisme est en chute libre 6 médailles en 2011 , 3 en 2015 et zéro en 2019 . En plus on assiste à la fuite des talents à l’instar de Auriol Dongmo spécialiste du lancer de poids qui a pris la nationalité portugaise . La perspective d’une participation aux jeux olympiques le constituer une motivation pour la génération actuelle des athlètes camerounais qui veut voir les projecteurs braqués sur elle .

L’enjeu est grand , les espoirs sont énormes .

Par Abraham Ndjana Modo, correspondant au Cameroun

Euphrem Edzo
the authorEuphrem Edzo

Laisser un commentaire

Résoudre : *
27 + 20 =