GabonTaekwondo

AFFAIRE BAWENDA : GRADE INVALIDÉ PAR LE GABON ET LE KUKKIWON

1.72KVues

La ‘ BAWENDAGATE ‘comme l’appelle désormais les férus du taékwondo , c’est cette affaire qui oppose la fédération gabonaise de taékwondo à Wili Stheve Bawenda , après son passage de grade de 4 ème Dan non autorisé en côte d’ivoire par l’instance faîtière du taékwondo au Gabon affirme le Directeur technique national Maître Claude Cardin Boulouchi Letola alias Boulon mandaté par cette institution afin de suivre le déroulé de cet événement international pour le compte du Gabon . Conséquence , la 4 ème Dan de Wili Stheve Bawenda est rejetée par le Gabon et le Kukkiwon .

Depuis quelques jours , le spectacle offert par la délégation gabonaise présente le mois dernier en côte d’ivoire pour le passage de grade national et international de taekwondo kukkiwon fait les choux gras des réseaux sociaux , tellement l’affaire prend les allures d’un Polar .

Matre Claude Cardin Boulouchi Letola, alias Boulon au centre en tenue bleue

Sur invitation de la fédération Ivoirienne de taékwondo et du Kukkiwon le Gabon par le concours de sa fédération a donné quitus à quatre candidats pour s’y rendre en côte d’ivoire avec au passage , prendre part au passage de grade organisé par lesdites entités . Parmi les candidats officiels envoyés par le Gabon ,il n’était nullement inscrit le nom de Wili Stheve Bawenda a affirmé le Directeur technique national Claude Cardin Boulouchi Letola répondant au questionnaire du tabloïd international Cafesportplus.com .

outré au regard de la tournure des évènements , maître Boulon va plus loin en affirmant que des tels actes ne resteront pas impunis << Will Stheve Bawenda pratique le taékwondo depuis 2018 selon les informations que nous détenons ,et de cette date on ne peut se retrouver en 2021 avec une ceinture noire 4 ème Dan , comment a-t-il fait ? Qu’il nous donne les noms de ces maîtres qui ont oeuvré pour lui jusqu’à cette ascension fulgurante . Mieux lorsque nous étions en côte d’ivoire avant son passage de grade que nous avons d’ailleurs contesté , les dirigeants de la fédération ivoirienne de taékwondo et ceux du Kukkiwon par mon concours a fait réagir le président Denis Mboumba , patron de cette discipline au Gabon par visioconférence pour une clarification de la situation . Denis Mboumba n’a fait que conforté la position de son DTN .

Au Gabon , on octroie des ceintures de la blanche jusqu’à la rouge lors des examens de passage de grade organisés par les instances habiletées et pour prétendre à l’obtention d’un grade , qui plus est la ceinture noire , il faut avoir au préalable l’autorisation de sa fédération et celle du Kukkiwon , qui après l’obtention du grade vous certifie en vous octroyant un numéro de code . Pour ce cas d’espèce , l’attestation d’obtention de 4 ème Dan de taekwondo joint dans le dossier de Bawenda est fausse et l’institution que je représente prendrait les sanctions qui s’imposent à l’endroit des signataires et du détenteur de ce faux document . Le taékwondo gabonais sort d’une longue crise , il n’est pas opportun qu’on tente de nouveau de repartir dans l’abîme . Aujourd’hui je vous confirme en ma qualité de DTN , que le grade martial de Bawenda n’a de valeur que du côté de la côte d’ivoire . Le Gabon et le Kukkiwon ne se reconnaissent pas dans cette imposture >> . Tels sont les propos livrés par le Directeur technique national , maître Claude Cardin Boulouchi Letola alias Boulon 4 ème Dan de taekwondo Kukkiwon .

En rappel , Wili Stheve Bawenda a passé le grade national de 4 ème Dan de taékwondo avec brio devant un jury de la fédération ivoirienne de taekwondo lequel n’a valeur qu’en côte d’ivoire .

Par Alvarez Oliveira

Euphrem Edzo
the authorEuphrem Edzo

Laisser un commentaire

Résoudre : *
25 + 14 =